dimanche 2 février 2014

Vélie

C'est le retour des gerris dans le plan d'eau. Enfin quoique, je ne suis pas sûr de la nature exacte de ces bestiaux, je n'ai pas encore approfondi et ça ne ressemble pas aux photos de gerris. Peut-être des jeunes.

*édition du 3/02*: merci beaucoup pour la détermination reçue par mail, j'ai changé le titre de gerris en Vélie :)
 
« Il s’agit de Velia caprai, en français Vélie, en allemand Bachläufer ou aussi Stosswasserläufer. Comme son nom l’indique il vit sur l’eau courante, en particulier dans les ruisseaux ombragés des sous-bois.  Il est très résistant au froid et actif même en hiver. C’est un adulte bien qu’il n’ait pas d’ailes. Il y a une génération par an. Contrairement au gerris et à l’hydromètre, il chasse plutôt à l’affût à partir du bord du cours d’eau. »
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Velia_caprai
 *fin de l'édit*



J'ai aussi vu cet après-midi mon premier citron (le papillon, pas l'agrume ! ;) mais je n'avais pas l'appareil photo avec moi, et le temps de le chercher il n'était plus là. Il n'y avait plus qu'un troglodyte, peut-être qu'un drame tragique s'est joué. Pas de photo du troglodyte non plus, tant que je jardine et que je bouge, il est presque dans mes pieds a surveiller chaque morceau de bois que je retourne, mais dès que je m'arrête et que je prends l'appareil photo il disparait dans les ronces. :D

Le temps n'est plus printanier, mais presque estival en plein soleil. D'ailleurs un article intéressant vient de paraître sur le réchauffement, source : http://www.columbia.edu/~jeh1/mailings/2014/20140121_Temperature2013.pdf
 Mais curieusement leur interprétation des baisses périodiques de températures semblent être la fonte de glace arctique. Ils n'expliquent d'ailleurs malheureusement pas cette périodicité dans leur analyse. J'aurais plutôt naïvement conclu que la chaleur de l'hémisphère nord est périodiquement transférée vers l'hémisphère sud (cycles d'environ 20 ans, ci-dessous), ce qui expliquerait la progression constante du sud et les rebonds du nord. Mais je ne suis pas climatologue, donc... Surtout que ce serait un scénario étrange, une fois la capacité d'absorption de l'hémisphère sud dépassée, que se passerait-il, réchauffement exponentiel ? On va oublier cette option  :/

 Anomalies des températures moyennes continentales

Hémisphère nord
 Hémisphère sud




3 commentaires:

geispe a dit…

c'est probablement une larve de gerris : avant de devenir adultes les gerris passent apparemment par cinq stades larvaires successifs...
(photo intéressante d'un stade larvaire, car je n'en ai pas trouvé beaucoup sur le Net)
du coup je vais regarder de plus près les petits gerris de notre source... :-)
pour ce qui est du climat je crois que nous allons vers une année sans hiver, l'opposé de l'année sans été de 1816... :-)

Hom DBois a dit…

Finalement ce n'étaient pas des gerris, j'ai édité le billet :)

geispe a dit…

donc une vélie... je ne connaissais pas et y regarderai de plus près... :-) merci !